G-C7VDG9VDXV
top of page

La fin des réseaux sociaux gratuits

Dans un contexte économique difficile, les géants des réseaux sociaux doivent faire face à la baisse non seulement des rentrées publicitaires liées aux récentes contraintes sur la législation de la protection des données personnelles mais ils doivent aussi faire face à de nouvelles taxes imposées par les différents pays.


Le modèle économique des réseaux sociaux est en plein évolution


Pour la première fois de son histoire "Méta", maison-mère de Facebook et d'Instagram, a vu son chiffre d'affaires baisser, elle a même dû licencier du personnel.


Comme "Twitter", "Méta" souhaite mettre en place un système d'ABONNEMENT afin de proposer un service haut de gamme. Cela permettrait aux abonnés d’obtenir la célèbre pastille bleue de validation du compte de façon plus simple et plus automatique. Votre compte sera certifié officiellement par "Meta".


De plus les abonnés seront prioritaires pour entrer en contact avec la hotline et le service client de "Meta". Enfin, ils bénéficieront d’une sécurité renforcée pour protéger les comptes des pirates.


"Meta" n'est pas le seul réseau social à mettre en place les abonnements et il est fort à parier que d'autres réseaux sociaux tels que "Tiktok" ou "LinkedIn", en fonction du succès observé, vont aussi mettre en place chez eux ce nouveau gain d'argent.


L'abonnement va se généraliser sur les réseaux sociaux

Nous assistons à une révolution du modèle économique des réseaux sociaux et de internet en général où règne jusqu'à présent l’impression du tout gratuit. Ce dernier tend à disparaître au profit d'abonnements rendus inévitables par la conjoncture économique.


Dans ce secteur d’activité, il a un réel besoin de retrouver une valeur à la création de contenus sur le web, au savoir-faire, à l'imagination et à la créativité. Cette valeur liée au travail sur le web a été longtemps cachée par l'illusion que le web serait gratuit.


Si c'était gratuit c'est que c'était vous le produit. Or le produit perd de sa valeur, il est donc temps aux réseaux sociaux et aux acteurs du web de trouver de nouvelles rentrées d'argent.


Est-ce que le public sera au rendez-vous ? Est-ce que ces abonnements vont fonctionner dans un environnement où rien n'est certain et où les États veulent reprendre la main sur les réseaux sociaux et sur leur puissance « étatique » en termes communautaires et où des enjeux politiques entrent en action.


Vous souhaitez confier l'animation de vos réseaux sociaux à un professionnel ? Contactez-moi contact@acofo.net





Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
bottom of page