• Fabrice GAUD

Pourquoi les boutons "j'aime" vont-ils disparaitre ?

Réponse courte : Parce qu’ils ne servent plus à rien !


Réponse longue : A la préhistoire des réseaux sociaux, les contenus n'étaient pas encore trop nombreux. On avait le temps de les lire et de les regarder. On lisait un article puis on lui mettait un "j'aime" pour dire que on l'aimait. C'est le fameux pouce bleu de Facebook.


Maintenant, il y a tellement de contenus que nous n'avons plus le temps de voir les vidéos ou de lire les textes. Comme on veut quand même laisser une emprunte sur un article dont le titre semble accrocheur ou que l'on veuille manifester notre intérêt à l'un de nos contacts : On clique sur "j'aime" sans trop prendre de temps, sans trop réfléchir.


Notre engagement vis à vis de ces contenus sont donc très superficiels et non performants. Linkedin a rajouté des boutons d'émotions différents pour que nous nous posions au moins la question du plus pertinent.

C'est une bonne nouvelle pour l'interactivité

Les boutons "j'aime" vont disparaitre car ils ne veulent plus rien dire. Les algorithmes commencent à les ignorer.

Le but est de nous pousser à interagir plus et en profondeur, à lire les textes jusqu'au bout et à laisser un commentaire pertinent. A partager des vidéos visionnées jusqu'au bout et pas juste les 5 première secondes.


Qui d'entre vous est déjà arrivé à lire cet article jusque ici ? Combien d'entre vous laisseront un j"aime" juste pour me faire plaisir sans avoir lu mon propos.


Le "j'aime" va disparaitre et c'est tant mieux.



Le like va disparaitre

  • Fabrice GAUD Linkedin

​​Eirl Fabrice GAUD - acofo

contact@acofo.net / 06 83 11 43 68

 Mentions légales

Pays de Gex - Genève - Vaud - Haute Savoie - Rhône-Alpes 

©  2019 Site développé par acofo.net